LES MINES DE FALUN
de E.T.A Hoffmann

 

LES MINES DE FALUN de E.T.A Hoffmann

Un événement qui a eu lieu dans la mine de cuivre suédoise de Falun a inspiré de nombreux romantiques allemands. Un mineur fut enseveli par la mine la veille de son mariage. Cinquante ans plus tard, son corps a été retrouvé intact pendant les travaux miniers. Seule l'épouse du défunt, devenue une vieillarde, le reconnut.

E.T.A Hoffman s’est inspiré de cette publication pour écrire une nouvelle en 1819.

Suite au décès de sa mère, le marin Elis Fröbom décide de renoncer à la vie en mer.
Il part s’installer à Falun pour y travailler comme mineur et se fiance à la fille d’un exploitant minier. Le jour du mariage, qui a lieu à la Saint-Jean, un des rares jours de repos des mineurs, le jeune homme retourne au fond de la mine et tombe sous le charme de la Reine des métaux. Une rencontre qui lui coûtera la vie.

Cette nouvelle souligne la dangerosité de la mine ; un lieu réel, risqué et mystérieux à la fois. Nous sommes fascinés par la dimension métaphysique, mais aussi par le jeu avec la réalité, le rêve, l’imagination et la mélancolie qui imprègne cette nouvelle. Cette œuvre fait sauter les frontières et ouvre une porte vers les profondeurs abyssales de l’inconscient.

Les artistes romantiques parmi lesquels figure E.T.A. Hoffmann font aussi partie des inventeurs de la psychanalyse. Le domaine de l’inconscient et du rêve a toujours été propice à la créativité. C’est aussi pour cela que leurs pièces, leur littérature, leur lyrisme, leur musique et leur peinture se jouent principalement la nuit et au crépuscule.

 

PREMIÈRE November 2018

UNE CRÉATION DE TON UND KIRSCHEN THEATER Margarete Biereye, Victor Cuevas, Regis Gergouin, Thalia Heninger, David Johnston, Rob Wyn Jones, Nelson Leon, Daisy Watkiss.

DIRECTION ARTISTIQUE Margarete Biereye & David Johnston

PHOTOS de Jean-Pierre Estournet

TRAILER de Stephan Samuel (en allemand)

PRESSE

Zitty Berlin, Regine Bruckmann, Août 2019

(…) L’histoire d’Elis Fröbom qui, suite au décès de sa mère, décide d’abandonner son métier de marin pour devenir mineur, est à la fois racontée de manière très réaliste par Ton und Kirschen et mis en scène sous forme de voyage onirique.
Le poème de Friedrich Rückert « Me voilà coupé du monde » mis en musique par Gustav Mahler et associé au jeu de masque de Margarete Biereye permet non seulement au spectateur de se projeter dans la mine, mais aussi dans l’univers onirique du personnage principal. « Il y a quelque chose de mystérieux derrière tout ça et cela imprègne tout le reste », explique Margarete Biereye. Du réalisme poétique, comme on l’aime…

Lisez-le en allemand

Lisez-le en français

Berliner Morgenpost, Ulrike Borowczyk, Août 2019

(…) Malgré le peu de moyens utilisés, la troupe use de tous les registres, joue à l’aide de masques, de lumière et de musique pour façonner un univers imagé unique en son genre. Ce récit théâtral abyssal restera longtemps gravé dans nos mémoires.

Lisez-le en allemand

Lisez-le en français

Schweriner Volkszeitung, Monika Maria Degner, Mai 2019

(…) La troupe a longuement planché sur le thème de sa nouvelle production, jusqu’à découvrir un lien avec le poète et ingénieur des mines Novalis, dont le poème Der ist der Herr der Erde, der ihre Tiefen durchmisst (C’est le seigneur de la Terre qui parcourt ses profondeurs) est chanté dans une scène, accompagné d’une guitare. Le public a retrouvé une fois de plus le style inimitable de la troupe, mêlant accompagnement musical et alternance entre sérieux et grotesque

Lisez-le en allemand

Lisez-le en français

PNN, Astrid Priebs-Tröger, Décembre 2018

(…) Entre lumière et obscurité
La mise en scène oscille entre rêve et réalité, entre vision et illusion et c’est précisément ce qui fait son charme.

Lisez-le en allemand

Lisez-le en français

MAZ, Jan Russezki, Décembre 2018

(…) La mine de Glindow
La troupe de théâtre itinérant « Ton und Kirschen » met en scène une impressionnante mine de cuivre à Werder, avant d’entamer sa traditionnelle pause hivernale.

Lisez-le en allemand

Lisez-le en français

RBB, Kulturradio, Porträt von Margarete Biereye, de Regine Bruckmann, Août 2019

 

Ecoutez-le en allemand

Shopping Basket